Skip to main content

Francesca Albanese, Rapporteuse spéciale sur la situation des droits de l’homme dans les territoires palestiniens occupés depuis 1967

Navigation Blocks

Rapporteur spécial sur la situation des droits de l’homme dans les territoires palestiniens occupés depuis 1967

Sélectionner Sélectionner
Navigation Blocks

Rapporteur spécial sur la situation des droits de l’homme dans les territoires palestiniens occupés depuis 1967

Francesca Albanese est chercheuse affiliée à l’Institute for the Study of International Migration de l’Université de Georgetown et conseillère principale en matière de migration et de déplacement forcé pour le groupe de réflexion Arab Renaissance for Democracy and Development (ARDD), où elle a cofondé le Global Network on the Question of Palestine (GNQP), une coalition de professionnels et d’universitaires de renom sur la question d’Israël et de la Palestine. Elle a écrit de nombreux ouvrages sur la situation juridique en Israël/Palestine et son dernier livre, Palestinian Refugees in International Law (Oxford University Press, 2020), propose une analyse juridique globale de la situation des réfugiés palestiniens, de ses origines à la réalité contemporaine. Elle donne régulièrement des cours et des exposés sur le droit international et le déplacement forcé dans des universités européennes et de la région arabe, et intervient fréquemment lors de conférences et d’événements publics sur la situation juridique de la Palestine. Elle a travaillé pendant dix ans en tant qu’experte des droits de l’homme pour les Nations Unies, notamment pour le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme et l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient. Dans le cadre de ses fonctions, elle a fourni des conseils aux Nations Unies, aux gouvernements et à la société civile au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et en Asie-Pacifique sur l’application des normes en matière de droits de l’homme, en particulier pour les groupes vulnérables, notamment les réfugiés et les migrants. Elle est titulaire d’une licence de droit (avec mention) de l’Université de Pise et d’un master en droits de l’homme de la SOAS University of London.