Skip to main content

Mme Alena Douhan

Rapporteuse spéciale sur les mesures coercitives unilatérales

Mme Alena Douhan (Bélarus), Rapporteuse spéciale sur les effets négatifs des mesures coercitives unilatérales sur l’exercice des droits de l’homme, a pris ses fonctions le 25 mars 2020. Elle est professeure de droit international, directrice du Centre de recherche sur la paix de l’Université d’État du Bélarus (Bélarus) et membre associée de l’Institut du droit international de la paix et des conflits armés de l’Université de la Ruhr à Bochum (Allemagne).

Mme Douhan a obtenu un doctorat en droit international et en droit européen en 2005 et une habilitation à diriger des recherches en droit international et en droit européen en 2015 (tous deux au Bélarus). Elle a participé à plusieurs programmes d’échanges universitaires, notamment au sein de l’Asser College Europe (2003), de l’Académie de droit international de La Haye (2005), de l’Administration of Justice (2008), de l’Institut Max Plank de droit international et de droit comparé (2010, 2011, 2013 et 2015) et du programme d’échange pour les professeurs du DAAD (2019-2020).

De 2001 à 2003, elle a été professeure associée à l’Université technique nationale du Bélarus. Depuis 2004, elle a été maître de conférences, professeure agrégée et professeure à l’Université d’État du Bélarus, et de 2016-2019 elle a occupé le poste de vice-rectrice de l’Université internationale MITSO au Bélarus.

Mme Douhan a travaillé au bureau des Nations Unies à Minsk (2001-2005) et à la Cour économique de la Communauté d’États indépendants (2006-2008) au Bélarus.
Ses centres d’intérêt en tant que professeure et chercheuse portent sur le droit international, les sanctions et le droit des droits de l’homme, le droit de la sécurité internationale, le droit des organisations internationales, le règlement des différends internationaux et le droit international de l’environnement.

Mme Douhan est l’auteure de plus de 150 ouvrages et articles sur divers aspects du droit international. Elle a à son actif plus de 40 publications (dont quatre livres) liées aux droits de l’homme et couvrant, entre autres, des questions relatives aux sanctions ciblées et globales, aux mesures coercitives unilatérales, à la liberté d’opinion, à la vie privée, au contre-terrorisme, au droit au développement, au droit à l’éducation, au régime des sanctions des Nations Unies créé sous l’égide du Conseil de sécurité, à l’application des mesures restrictives prises par l’Union européenne, à la cybersécurité, et aux difficultés et évolutions actuelles concernant les droits des travailleurs dans les documents récents de l’OIT.

Depuis 2013, Mme Douhan a participé en qualité d’experte à diverses réunions-débats sur les effets négatifs des mesures coercitives unilatérales et l’exercice des droits de l’homme organisées par le Conseil des droits de l’homme et d’autres acteurs.

Mme Douhan est également membre de diverses organisations universitaires et spécialisées et présidente de la branche bélarussienne de l’International Law Association.