Skip to main content

Égalité des genres et recul observé concernant les questions de genre

Groupe de travail sur la discrimination à l’égard des femmes et des filles

Le terme « gender » (traduit généralement par « sexe » ou « genre » en français) a été conceptualisé à l’origine pour expliquer l’oppression systématique subie par les femmes et s’y opposer. Après la Déclaration et le Programme d’action de Beijing de 1995, ce terme est devenu l’un des principaux concepts du droit international des droits de l’homme.

Aujourd’hui, les mouvements transnationaux qui s’opposent à une supposée « idéologie du genre » ont gagné du terrain, y compris parmi les acteurs religieux, de la société civile et de l’État conservateurs. Nous avons observé ces dernières années un retour en arrière en ce qui concerne les droits des femmes et les concepts mêmes de genre et d’égalité des genres. Ce recul met en péril les nombreuses avancées durement acquises par les femmes, en particulier dans le domaine de la sexualité et de la procréation, de l’éducation à l’égalité des genres et même de la violence fondée sur le genre.

Dans ce document de position publié en 2020, et dans le contexte de l’utilisation de plus en plus abusive du concept de genre, des attaques contre l’égalité des genres et les droits des femmes, nous avons jugé important de clarifier l’utilisation de ce concept dans le cadre de notre mandat. Ce document aborde également les difficultés actuelles concernant les droits des femmes, en particulier les attaques des mouvements fondamentalistes qui luttent contre cette supposée « idéologie du genre ».

Lire le document de position sur l’égalité des genres et le recul observé concernant les questions de genre
PDF : anglais
Word : espagnol (traduction informelle)