Skip to main content

Déclarations Haut-Commissariat aux droits de l’homme

Plusieurs organismes des Nations Unies exigent la libération immédiate de leur personnel détenu au Yémen

14 novembre 2023

Deux ans se sont écoulés depuis que deux membres du personnel de l’UNESCO et du Haut-Commissariat aux droits de l’homme (HCDH) ont été arrêtés à Sanaa, au Yémen. Depuis lors, nous n’avons reçu aucune information sur les raisons de leur détention ou sur leur situation, bien que le mouvement Ansar Allah (dont les membres sont également appelés houthistes) ait assuré à plusieurs reprises que leur libération était imminente.

En août et octobre 2023, deux autres collègues de l’UNESCO et du HCDH, le dernier étant un Volontaire des Nations Unies, ont été détenus à Sanaa, sans que l’on connaisse les raisons de leur détention ni le lieu où ils se trouvent.

Cette situation est profondément alarmante, car elle révèle un mépris total de l’état de droit.

Ces détentions inacceptables par le mouvement Ansar Allah constituent des violations des privilèges et immunités accordés au personnel de l’ONU en vertu du droit international.

La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Volker Türk, et le Coordinateur exécutif du programme des Volontaires des Nations Unies, Toily Kurbanov, réitèrent leur appel à la libération immédiate des membres de leur personnel et de toutes les autres personnes détenues illégalement par l’autorité de facto.

Pour plus d’informations et pour toute demande de la part des médias, veuillez contacter :

Seif Magango : +254 788 343 897 / [email protected]

Suivez et partagez

Twitter @UNHumanRights
Facebook unitednationshumanrights
Instagram @unitednationshumanrights