Skip to main content

Déclarations Haut-Commissariat aux droits de l’homme

Observation de Marta Hurtado, porte-parole du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, à propos de l’Égypte

31 mai 2024

Ahmad Al-Tantawi, ancien membre du Parlement appartenant au Mouvement civil démocratique et souhaitant devenir candidat de l’opposition à l’élection présidentielle, s’adresse aux médias au siège du Parti conservateur au Caire, en Égypte. © REUTERS/Amr Abdallah Dalsh

A partir de

Marta Hurtado, porte-parole du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme

Lieu

Genève

Nous sommes profondément préoccupés par la décision de la Cour d’appel du Caire du 27 mai confirmant la peine d’un an d’emprisonnement assortie de travaux forcés prononcée contre l’ancien membre du Parlement et ex-candidat à la présidence Ahmad Al-Tantawi et 22 de ses partisans.

Nous sommes également préoccupés par les violations des garanties de procédure régulière signalées au cours du procès, notamment les obstacles à l’accès aux dossiers pour la préparation d’une défense adéquate.

Ces décisions s’inscrivent dans le cadre d’une répression continue des dissidents et des figures de l’opposition en Égypte.

Nous appelons les autorités égyptiennes à libérer immédiatement Ahmad Al-Tantawi et toutes les autres personnes indûment détenues pour avoir exercé leurs droits fondamentaux, en particulier la liberté d’opinion, d’expression et d’association.

Pour plus d’informations et pour toute demande de la part des médias, veuillez contacter :

À Genève
Liz Throssell : + 41 22 917 9296 / [email protected] ; ou
Marta Hurtado : + 41 22 917 9466 / [email protected]

Suivez et partagez

Twitter @UNHumanRights
Facebook unitednationshumanrights
Instagram @unitednationshumanrights