Skip to main content

À propos

Tout le monde a droit au meilleur état de santé possible. Le droit à la santé nécessite plusieurs éléments essentiels, à savoir la disponibilité, l’accessibilité, l’acceptabilité, la qualité, la participation et la responsabilité. Protéger le droit à la santé, c’est aussi faire respecter de nombreux autres droits qui sont des déterminants de la santé, qu’il s’agisse d’aliments sains et d’eau potable, d’installations sanitaires adéquates, ou encore de conditions de travail salubres. Les gouvernements et les sociétés doivent donc adopter une approche globale, de manière à mettre en place des politiques sanitaires efficaces qui ne laissent personne de côté. Les considérations relatives aux droits de l’homme, telles que celles liées aux investissements dans les obligations fondamentales minimales en matière de droit à la santé, ont trop souvent été absentes des travaux liés au développement et à l’économie.

Notre travail

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) fournit une assistance technique et des conseils aux gouvernements et autres parties prenantes sur les interventions essentielles en matière de législation et de politiques liées à la santé. Nous encourageons l’intégration des normes relatives au droit à la santé dans les politiques, les outils et les programmes des Nations Unies. Nous aidons les parties prenantes à définir leurs principes de santé dans une perspective axée sur les droits de l’homme. Nous les encourageons également à aborder de nombreuses questions comme la COVID-19, l’action climatique, la migration, la réduction de la mortalité maternelle et infantile, sous l’angle du « droit à la santé ». Le HCDH collabore avec l’OMS, le FNUAP et d’autres entités des Nations Unies travaillant dans le domaine du droit à la santé.

En savoir plus

Autres participations

Rapporteur spécial sur le droit à la santé

Le mandat du Rapporteur spécial sur le droit à la santé physique et mentale a été créé en 2002 et a été récemment renouvelé par le Conseil des droits de l’homme en octobre 2019. Le Rapporteur spécial surveille la situation du droit à la santé à travers le monde, en identifiant des tendances et en encourageant la pleine réalisation du droit à la santé par le biais d’un dialogue avec les États et les acteurs pertinents

En savoir plus

Rapporteur spécial sur la lèpre

Le Conseil des droits de l’homme a créé le mandat de Rapporteur spécial sur la lèpre en 2017 et l’a prolongé de trois ans en 2020. Le Rapporteur spécial œuvre à l’élimination de la discrimination contre les personnes touchées par la lèpre et les membres de leur famille

En savoir plus

Comité des droits économiques, sociaux et culturels

Ce comité, composé de 18 experts indépendants, a pour fonction de surveiller la mise en œuvre du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels par ses États parties. Pour ce faire, ces experts examinent les rapports remis par les États parties montrant comment ces droits sont appliqués, font part de leurs préoccupations et formulent des recommandations aux États parties.

En savoir plus