Skip to main content

Coopération avec les mécanismes régionaux

Comité des disparitions forcées

Conformément à l'article 28 de la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées, « le Comité coopère avec tous les organes, bureaux, institutions spécialisées et fonds appropriés des Nations Unies, les comités conventionnels institués par des instruments internationaux, les procédures spéciales des Nations Unies, les organisations ou institutions régionales intergouvernementales concernées, ainsi qu'avec toutes les institutions, agences et bureaux nationaux pertinents qui travaillent à la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées. ».

Le Comité considère qu'il est prioritaire de renforcer et de systématiser sa coopération et sa coordination avec les mécanismes régionaux par le biais d'efforts continus et de projets et actions communs.

  • Commission Interaméricaine des droits de l'homme (CIDH)
    • Déclaration jointe CED-OACNUDH-GTDFI – audience publique CIDH 7 mars 2023: Droit à l’information pour les familles de personnes victimes de disparition forcée dans la région (Español).
    • Le 16 décembre 2021, le Comité sur les Disparitions Forcées (CED) et la Commission Interaméricaine des droits de l'Homme (CIDH) ont signé une feuille de route pour renforcer et systématiser leur coordination et leur coopération contre les disparitions forcées.
    • Voir le communiqué de presse émis à cette occasion.
  • Commission Africaine des droits de l'Homme et des Peuples (CADHP)
    • Le Comité a participé à la discussion du projet de « lignes directrices sur la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées en Afrique », qui a été adopté à l'occasion d'une réunion les 5 et 6 novembre 2021 en Gambie. Le « Projet de lignes directrices » est maintenant soumis aux étapes suivantes de discussion et d'approbation au sein de la CADHP.
    • Voir le communiqué de presse émis à cette occasion.