Skip to main content

Contribution du Comité au forum politique de haut niveau pour le développement durable

Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes

Le forum politique de haut niveau pour le développement durable des Nations Unies a vu le jour en 2012 grâce au document final de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Rio+20), « L’avenir que nous voulons ». Le forum se réunit chaque année sous les auspices du Conseil économique et social pendant huit jours, dont un débat ministériel de trois jours, et tous les quatre ans avec les chefs d’État et de gouvernement sous les auspices de l’Assemblée générale pendant deux jours. 

La Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes est considérée comme le principal cadre juridique servant à évaluer la discrimination envers les femmes et les filles, car elle fournit des normes solides sur l’égalité et la non-discrimination pour toutes les femmes dans tous les domaines. Elle prescrit également des règles normatives essentielles qui sont intrinsèquement liées au Programme de développement durable à l’horizon 2030, comme celles qui se rapportent à la non-discrimination, à la participation politique, à l’éducation, à la santé, à l’alimentation, au logement et à la liberté d’expression et de réunion.

Le Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes accorde une place importante aux progrès réalisés par les États parties à la Convention dans la mise en œuvre de la cible 5.1 des objectifs de développement durable (mettre fin, dans le monde entier, à toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes et des filles) et de son indicateur 5.1.1 (la présence ou l’absence d’un cadre juridique visant à promouvoir, faire respecter et suivre l’application des principes d’égalité des sexes et de non-discrimination fondée sur le sexe). Il vise également à utiliser les conclusions tirées du forum politique de haut niveau lors de la préparation de ses dialogues avec les États parties à la Convention. 

Depuis 2016, le Comité contribue régulièrement aux objectifs de développement durable, en réponse à un appel à contributions lancé par le forum politique de haut niveau pour le développement durable. Consulter les contributions